SRSH newsletter 2020/7 : Questions et réponses Covid-19.

Chers éleveurs,
Chers membres SRSH,
Chers amis des chiens,

Nous vous espérons toutes et tous en bonne santé et nous souhaitons avec vous et pour vous refaire le point sur certaines choses en ces temps troublés. Nous attendons début de la semaine prochaine les textes officiels du fédéral quant à la possibilité pour les éleveurs de pouvoir transférer les chiots aux nouveaux propriétaires. Nous rappelons cela dit jusqu’à plus ample informé que les visites pour choix de chiots sont interdites. Cela doit se faire par vidéo ou photo ou visioconférence ou par téléphone.

Voici donc quelques questions et réponses de source officielle fédérale.

Jusqu’au 19 avril au moins :

• Mon chien ou mon chat est malade, puis-je aller chez le vétérinaire ?
Oui,
nous ne perdons pas de vue la santé de votre animal de compagnie.

• Puis-je sortir promener ou faire du jogging ?
Oui, prendre l’air est autorisé. Vous pouvez faire cela uniquement avec les personnes de votre famille qui vivent sous le même toit ou avec un(e) ami(e). Il faut par ailleurs respecter la distanciation sociale (sauf avec les membres de votre famille vivant sous le même toit).
Il est évident que vous pouvez sortir promener votre chien pour qu’il fasse ses besoins naturels et lui dégourdir ses pattes. Soyez attentifs à ne pas le laisser approcher d’autres chiens ou personnes.

• Les refuges pour animaux, restent-ils ouverts ?
Les refuges pour animaux sont fermés et les visites n’y sont pas autorisées. L’adoption et le don d’animaux peut avoir lieu sur rendez-vous et à condition que les mesures de distanciation sociales soient respectées. L’accueil et les soins essentiels des animaux sont cruciaux et donc autorisés. Les volontaires sont également autorisés à apporter leur contribution.

• Est-ce que les pensions pour animaux de compagnie sont ouvertes?
Les pensions pour animaux de compagnie sont ouvertes, mais seulement pour raison impérieuse (par exemple : décès ou entrée à l’hôpital du propriétaire de l’animal).

• Les crématoires d'animaux peuvent-ils rester ouverts ?
Oui, sur rendez-vous uniquement, en respectant les règles de distance sociale.

• Puis-je aller au salon de toilettage pour mon chien ou mon chat ?
Non ils sont fermés.

• Est-ce que les propriétaires d’animaux peuvent rendre visite à leurs animaux qui se trouvent en prairie ou en box ?
Oui, à condition de respecter les mesures de distanciation sociale.

• Quels sont les commerces qui peuvent rester ouverts ?
Les commerces et les magasins sont fermés, à l’exception :

  • Des magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit (jusque 22h) :
  • Des magasins d’alimentation pour les animaux ;
  • Des pharmacies ;
  • Des librairies ;
  • Des stations-services et fournisseurs de carburants ;
  • Des magasins pour les nouveau-nés.

• Puis-je encore aller à l'étranger ?
Les conseils aux voyageurs sont de la compétence des Affaires Etrangères. En ce moment, tous les voyages non essentiels à l’étranger sont interdits. Consultez le site :
https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination
https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/le-coronavirus-et-ses

Les raisons suivantes sont considérées comme des raisons essentielles pour voyager à l'étranger :

  • Les voyages professionnels, y compris les déplacements domicile-travail
  • La poursuite de soins médicaux
  • L’apport d’une assistance ou des soins à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable
  • Le soin aux animaux

Il n’est pas nécessaire d’avoir un document écrit justifiant la raison du voyage. C’est toutefois recommandé.
Vous devez suivre les directives du pays en question.
Pour les questions d'aide pour les belges à l'étranger : 02/501 40000 ou https://travellersonline.diplomatie.be/.

• Comment le coronavirus se propage-t-il ?
Le coronavirus se propage de personne à personne par de petites gouttelettes provoquées par la toux ou les éternuements. Par l’intermédiaire de ces gouttelettes, le virus se retrouve dans l’air, sur des objets et des surfaces. Le virus peut ainsi contaminer toute personne qui inhale ces gouttelettes ou les introduit par les mains dans sa bouche, son nez ou ses yeux. Il n’y a aucune preuve que la contamination se fasse par la peau. Le risque de contamination peut être réduit en gardant une distance de plus d’un mètre avec des personnes malades, en se touchant le moins possible le visage et en veillant à une bonne hygiène des mains.

Aussi si votre chien a pu avoir le pelage en contact avec des personnes à risque ou en rue (caresses, postillons de gouttelettes, baisers au chien, ...) il est recommandé de laver votre chien pour éviter tout risque de transmission. Évitez aussi tant que possible de laisser votre visage ou celui de vos proches être léché par votre chien.

De manière générale nous rappelons qu’il est important de se laver les mains régulièrement et soigneusement après avoir été en contact avec des surfaces qui sont touchées par beaucoup de personnes ou après être rentré de promenade avec votre chien.

• Les animaux domestiques peuvent-ils infecter un homme s’ils ont été en contact avec des personnes infectées ?
Le risque d’infection par le Covid-19 associé aux animaux domestiques est actuellement évalué comme négligeable, le Covid-19 se transmet principalement par contacts rapprochés d’homme à homme. Bien qu’on suspecte que le Covid-19 provienne initialement du monde animal sauvage, il s’est depuis adapté à l’homme (virus "humanisé"), aucune donnée ne permet encore de considérer les animaux domestiques comme à risque pour l’homme pour la transmission du covid-19.

Les règles d’hygiène classiques (éviter les contacts rapprochés avec votre animal, surtout si vous êtes malade, se laver les mains après manipulation de tout animal) sont donc ici encore une fois recommandées si vous avez des contacts avec des animaux qui pourraient véhiculer, par contamination environnementale, le virus sur eux pendant de courtes périodes.

Chers éleveurs et membres SRSH nous mettons tout en oeuvre pour satisfaire vos droits et éviter d’inutiles inquiétudes. Les autorités l’ont bien compris. Restons prudents mais confiants. Pour le bien-être de toutes et tous.

Thierry Vercauter
Secrétaire général